Aller au contenu

5 étapes pour mon parcours
vers l’enseignement supérieur

< Retour à la page précédente < Revenir à la version courte

Fiche métier

animateur / animatrice du patrimoine

L'animateur du patrimoine met en valeur les aspects culturels, architecturaux et naturels d'une ville ou d'une région. Expositions, colloques, visites guidées, classes patrimoines... sont ses outils pour sensibiliser les habitants comme les touristes.

Le métier

Nature du travail

Sensibiliser au patrimoine

Communes méconnues, monuments oubliés, sites naturels remarquables : l'animateur du patrimoine conçoit des circuits, des visites touristiques classiques ou thématiques (balades nocturnes, ateliers de découverte d'une époque particulière...), des expositions, des conférences, des projets pédagogiques (planter des fleurs à l'emplacement d'un ancien jardin, créer la maquette du quartier d'une ville...), des classes patrimoine de plusieurs jours en partenariat avec les enseignants, etc.

Informer les publics

L'animateur du patrimoine cherche à faire connaître les lieux ou les monuments auprès du grand public, mais aussi auprès des associations locales, des collectivités territoriales, etc. Pour cela, il rédige des plaquettes d'information, réalise des programmes, répond aux questions de journalistes, etc. Ses missions peuvent s'élargir au secteur de l'urbanisme lors de la présentation de grands projets urbains, par exemple.

Former, encadrer et piloter

L'animateur du patrimoine met en oeuvre la convention Ville ou Pays d'art et d'Histoire signée avec le ministère de la Culture. Il forme et encadre les guides-conférenciers chargés des visites. Il peut être associé à l'inventaire et aux projets de restauration du patrimoine.

Compétences requises

Culture générale

L'animateur du patrimoine possède un bon bagage culturel en histoire et histoire de l'art, histoire de l'architecture et du patrimoine. Il approfondit également ses connaissances tous les jours : il épluche les journaux et magazines spécialisés, se rend dans les musées, les bibliothèques, etc. Il s'intéresse à tout et peut ainsi analyser les différentes possibilités pour valoriser le patrimoine : création théâtrale, peinture et mise en scène de tableaux, jeux de lumière pour révéler des bâtiments...

Conduite de projet

Pédagogie, qualités relationnelles, négociation, diplomatie et esprit de persuasion sont indispensables à l'animateur du patrimoine s'il veut voir aboutir ses projets qui concernent souvent de nombreux interlocuteurs (élus, personnels administratifs, enseignants, guides...). Bon communiquant à l'écrit comme à l'oral, on lui demande parfois de maîtriser une langue étrangère.

Management des équipes

Assistants, guides interprètes, guides conférenciers, médiateurs culturels... l'animateur du patrimoine peut être à la tête d'une équipe. Des qualités sont alors à posséder : l'écoute, la motivation, le dynamisme... Sa polyvalence ainsi que son sens de l'organisation et du management lui permettent également de gérer au mieux son service.

Où l'exercer ?

Lieux d’exercice et statuts

Dans les villes et pays " labellisés "

L'animateur de l'architecture et du patrimoine exerce principalement dans l'un des 202 lieux ayant obtenu le label " Ville ou Pays d'art et d'histoire " du ministère de la Culture. Ces villes, agglomérations ou groupements de communes s'engagent à mettre en oeuvre une politique de valorisation de leur patrimoine. Rattaché à la direction du développement local ou au service patrimoine, il encadre une petite équipe.

En réseau

L'animateur est au coeur d'un réseau constitué de guides-conférenciers, de médiateurs touristiques, de documentalistes, de graphistes et maquettistes (pour la réalisation des plaquettes), d'artistes (peintres, comédiens, danseurs...) et de la direction du patrimoine. Il est le référent de terrain dans son domaine. Outre les acteurs de la vie locale, l'animateur travaille en étroite collaboration avec les acteurs culturels, touristiques et politiques locaux : offices du tourisme, directions régionales des affaires culturelles, municipalités voisines, conseils régionaux et généraux...

Titulaire ou contractuel

L'animateur de l'architecture et du patrimoine est recruté comme agent titulaire de la fonction publique territoriale ou comme contractuel, à la suite d'une sélection sur épreuves organisée directement par les collectivités.

Carrière et salaire

Salaire

Salaire du débutant

À partir de 1818 euros brut par mois.

Intégrer le marché du travail

Le patrimoine revalorisé

Le patrimoine n'a jamais été aussi en vogue en France et bénéficie de nouveaux types de financements (Loto, publicités, cagnottes, etc.) qui permettent de le valoriser. Les animateurs du patrimoine s'inscrivent dans ce mouvement de retour au tourisme de proximité et de redécouverte des charmes des villes de France comme du patrimoine naturel.

Sur tout le territoire

Concarneau, Millau, Bastia, Besançon... les villes labellisées couvrent l'ensemble du territoire mais les ouvertures de postes sont peu nombreuses (une dizaine par an). Pour en obtenir un, il faut passer un concours spécifique d'animateur de l'architecture et du patrimoine, organisé par une collectivité et parfois envisager de se délocaliser pour l'obtention d'un poste. 

Formation continue

La direction de l'Architecture et du Patrimoine propose des séminaires de perfectionnement aux animateurs de l'architecture et du patrimoine en activité. Ces formations courtes sont l'occasion d'élargir leurs connaissances méthodologiques ou sur l'actualité du patrimoine par exemple. En passant des concours, les animateurs peuvent évoluer au sein de la Fonction publique territoriale.

Accès au métier

Accès au métier

Pour se présenter au concours d'animateur de l'architecture et du patrimoine, il faut être titulaire d'un diplôme de niveau bac + 3 au minimum en histoire, histoire de l'art, architecture ou médiation culturelle. Les titulaires du grade d'attaché territorial de conservation du patrimoine peuvent également se présenter aux épreuves.

Niveau bac + 3

  • Licence histoire de l'art et archéologie, histoire...
  • Licence pro mention protection et valorisation du patrimoine historique et culturel ; métiers de la médiation par des approches artistiques et culturelles...

Niveau bac + 5

  • Masters pro mentions patrimoine et musées ; histoire, civilisations, patrimoine ; techniques, patrimoine, territoires de l'industrie : histoire, valorisation, didactique ...

En savoir plus

Ressources utiles

http://www.vpah.culture.fr

Site dédié aux villes et pays d'art et d'histoire, créé par la Direction générale des patrimoines du ministère de la Culture et de la Communication. Informations métiers, concours et offres d'emploi

http://www.cnfpt.fr

Site du Centre national de la fonction publique territoriale