Aller au contenu

5 étapes pour mon parcours
vers l’enseignement supérieur

Les études de psycho

Quiz : connaissez-vous bien la licence de psycho ?

Publication : 5 novembre 2021

Près de 124 000 lycéens ont demandé la licence de psychologie sur Parcoursup en 2021. C'est l'un des cursus les plus prisés, même s'il faut jouer des coudes pour trouver un emploi à l'arrivée. Assurez-vous de vous engager en connaissance de cause.

La psychologie est une licence 100 % littéraire.

Vrai Faux

Faux. La licence de psychologie a certes un côté littéraire puisque les étudiants doivent passer beaucoup de temps à lire des ouvrages et des articles variés, et que les travaux de rédaction (études de cas, mini-mémoire…) constituent l’un des modes d’évaluation. Mais le programme comprend aussi plusieurs matières scientifiques, et ce, dès la 1re année de licence. La biologie, la neuropsychologie et les statistiques figurent ainsi parmi les incontournables, quelle que soit l’université où l’on étudie. Plus globalement, la psychologie relève d’une démarche scientifique, qui implique démonstration et raisonnement rigoureux.

Choisir psychologie, c’est s’engager dans des études longues.

Vrai Faux

Vrai. Pour ceux qui veulent devenir psychologue, il faut compter au moins 5 années d’études après le bac pour obtenir le titre obligatoire pour exercer. Autre constat : les postes accessibles après une licence de psychologie (3 ans après le bac) sont très rares et notamment concentrés dans le social, l’animation ou l’aide à la personne. La plupart du temps, la licence psychologie ne suffit pas et doit être complétée par un autre diplôme : une licence professionnelle ou, le plus souvent, un master (en 2 ans après la licence) en psychologie ou autre. Il est aussi possible de présenter un concours , par exemple dans l'administration ou l'enseignement, qui peut ensuite nécessiter une formation. À de rares exceptions près, s’engager en psychologie est donc synonyme d’études longues.

Je peux réussir en psychologie avec n’importe quel bac.

Vrai Faux

Vrai et faux. Tous les titulaires du bac peuvent en théorie s’inscrire et réussir en psychologie, d’autant que la discipline est nouvelle pour tous. Mais les taux de réussite en 1re année de licence montrent que la réalité est très contrastée selon le bac obtenu. Les bacheliers généraux sont les mieux préparés à l’approche théorique de la psychologie : plus de la moitié passe en 2e année de licence. Les titulaires d’un bac technologique ont plus de difficultés : seulement 22 % passent en L2. Pour les titulaires d’un bac professionnel, peu préparés à l’enseignement universitaire et à l’étude des matières scientifiques, seuls 10 % franchissent la barrière de la L1 de psycho.

La fac de psychologie, c’est pour devenir psy.

Vrai Faux

Vrai et faux. La licence de psychologie constitue un passage obligé pour devenir psychologue. De nombreux étudiants entament leur cursus avec ce métier en tête. Mais, selon une étude de l’université de Bourgogne, seuls 10 à 15 % des jeunes qui s’engagent dans cette voie exerceront effectivement comme psychologue. La licence de psychologie conduit aussi à d’autres professions, que ce soit après une licence professionnelle, après un master de psychologie ou après un master d’une autre mention (ressources humaines, sciences de l’éducation…). Elle permet, par exemple, moyennant une poursuite d’études, d’accéder aux métiers de chargé de ressources humaines, de responsable du recrutement, de consultant en formation…

Psychologie, voie royale pour devenir professeur des écoles.

Vrai Faux

Faux. Toutes les licences donnent accès aux masters MEEF (métiers de l'enseignement, de l'éducation et de la formation) préparant aux concours de l’enseignement, y compris celle de psycho. Certains lycéens pensent que choisir cette mention est une bonne stratégie pour devenir professeur des écoles car elle permet de comprendre la psychologie et les modes d’apprentissage des enfants. Or il vaut mieux vaut privilégier une licence correspondant à l’une des disciplines enseignées à l’école primaire et évaluées au concours, comme les licences mathématiques, lettres, histoire-géographie… Ces dernières préparent mieux aux concours de l’enseignement et offrent donc de plus grandes chances de réussite.

Psychologie : des études faciles où le bon sens suffit.

Vrai Faux

Faux. On imagine parfois que, comme la psychologie parle de l’humain, tout le monde en a une connaissance intuitive et que la réussite en licence de psychologie repose sur le bon sens. Preuve que la discipline n’a rien d’évident : plus d'un étudiant sur deux échoue en 1re année de licence. Il faut en effet acquérir des savoirs théoriques nombreux, des méthodes scientifiques et des outils d’analyse. Un travail personnel intense et régulier s’avère donc nécessaire afin de saisir et mémoriser les concepts, de lire de nombreux ouvrages et articles, de mener des travaux de recherche. Pour réussir, l’effort constitue donc un allié plus efficace que l’intuition.

En licence de psychologie, on apprend le métier.

Vrai Faux

Vrai et faux. Les étudiants de psycho assimilent des connaissances qui seront certes indispensables pour le métier de psychologue, des différents courants de la discipline aux méthodes utilisées en psychologie. Mais la licence n’est pas professionnalisante. L’approche reste très théorique, que ce soit en psychologie proprement dite ou dans les disciplines associées (statistiques, neurosciences…). La pratique se limite souvent à un stage d’observation en 3e année. C’est en master, où les stages occupent une place plus importante, que les étudiants apprennent le métier de psychologue en tant que tel.

La licence de psychologie validée, c’est gagné.

Vrai Faux

Faux. Pour obtenir le titre de psychologue, requis pour exercer, il faut non seulement une licence de psycho, mais également un master de psychologie. Or l’accès aux masters de psychologie est sélectif et l'on compte environ deux fois moins de places en master de psychologie qu’en L3. Cet effet d’entonnoir signifie que la moitié des titulaires d’une licence de psychologie n’obtiennent pas de place en master de psychologie. Avoir sa licence ne garantit donc pas de pouvoir devenir psychologue.

Les études de psycho, c’est forcément à la fac.

Vrai Faux

Faux. Si la quasi-totalité des psychologues sont formés à l’université, une école privée propose également un cursus en 5 ans menant au titre : l’École de psychologues praticiens ou "Psychoprat", qui possède un campus à Paris et un autre à Lyon. Par rapport à la filière universitaire, le cursus compte plus de matières et donc davantage d’heures de cours. Les stages y sont aussi plus nombreux, et commencent dès la 2e année. L’entrée, sélective, s’effectue sur concours comprenant des épreuves écrites et orale. Quelques admissions sont possibles en 2e année directement, sur concours également. Les frais de scolarité tournent autour de 6 200 € par an.