Aller au contenu

5 étapes pour mon parcours
vers l’enseignement supérieur

Les études de psycho

Psycho, quels métiers pour vous ?

Publication : 23 novembre 2021

Être psychologue, c’est exercer un métier différent selon que l’on travaille à l’hôpital ou en prison, dans une école ou dans un service d’aide sociale. Et vous, quel "psy" seriez-vous ? Présentation des 5 principaux domaines où ces pros évoluent.

Santé : des psychologues pour soigner ou soulager

exercer ?

Les psychologues sont présents dans les hôpitaux, publics ou privés, et dans les CMP (centres médico-psychologiques). Dans les services psychiatriques, ils s’occupent des patients atteints de troubles mentaux en complémentarité avec un psychiatre. Dans les autres services de l’hôpital (urgences, cancérologie, néonatalité), ils prennent en charge les malades sur le plan psychologique, en coordination avec les équipes soignantes.

En libéral, ces professionnels reçoivent dans leur cabinet, aussi bien des enfants, que des personnes âgées, des adolescents et des adultes, en souffrance psychologique passagère ou durable.

Quels débouchés ?

Les places en hôpitaux et cliniques sont chères et les postes à temps partiel et/ou en contrat court sont nombreux. Possibilité de passer un concours pour la fonction publique hospitalière.

Tous les titulaires du titre de psychologue peuvent s’installer en cabinet. Mais il est recommandé de se construire une expérience préalable en institution pour consolider sa pratique et se constituer un réseau professionnel, essentiel pour trouver des patients.

Social : soutien, suivi et prévention au programme

exercer ?

On trouve des psychologues dans toutes les structures médico-sociales : instituts médico-éducatifs, maisons d’enfants à caractère social, maisons de retraite, foyers de vie, maisons d’accueil spécialisées, établissements ou services d'aide par le travail, etc. Leur rôle ? Accueillir des enfants, des adolescents ou des adultes en situation de handicap ou rencontrant des difficultés psychologiques ou sociales.

Autres lieux, autres missions : dans les associations, les psychologues accompagnent les personnes en grande précarité sociale, les réfugiés, etc. ; dans les missions locales, ils interviennent auprès des jeunes de 16 à 25 ans qui ont des difficultés d’insertion professionnelle ou sociale ; en crèche et en PMI (protection maternelle et infantile), cap sur la prévention et le suivi des demandes d'adoption ; dans le cadre de l'ASE (aide sociale à l'enfance), ces professionnels suivent les enfants placés sur décision judiciaire.

Quels débouchés ?

Les postes de psychologue dans le social ne sont pas nombreux et ceux-ci qui y exercent se partagent souvent sur plusieurs structures, en cumulant plusieurs temps (très) partiels. La fonction publique territoriale recrute sur concours, pour les conseils généraux, les mairies et les crèches, mais pas tous les ans.

Éducation : des psys pour mieux enseigner, apprendre ou orienter

exercer ?

Dans écoles, les collèges, les lycées et les CIO (centres d’information et d’orientation), les psychologues de l’Éducation nationale (ou psy-EN) mobilisent leur expertise au service de la réussite de la scolarité, de l'orientation et du bien-être psychique de tous les enfants et adolescents. Ils interviennent auprès des équipes éducatives dans les réseaux d'aides spécialisées pour les élèves en difficultés (Rased),

À l’université, le métier d’enseignant-chercheur en psychologie recouvre deux activités : effectuer des recherches dans son domaine de spécialité pour faire avancer la connaissance et enseigner la psychologie aux étudiants de l’université.

Quels débouchés ?

Pour devenir psy-EN titulaire, il faut réussir le concours de recrutement qui propose deux voies : "éducation, développement et apprentissages" pour travailler en primaire, et "éducation, développement et conseil en orientation scolaire et professionnelle" pour travailler dans le secondaire et le supérieur. Le concours offre peu de places, 210 en 2021.

Même constat pour les enseignants-chercheurs, qui exercent principalement à l'université : les postes sont rares et il peut y avoir jusqu'à 80 candidatures pour un seul poste !

Justice : de l'expertise au soutien thérapeutique

exercer ?

Au ministère de la Justice, les juges confient à des psychologues experts judiciaires des missions d’évaluation psychologique de l’auteur des faits et de la victime. Les psychologues sont aussi mobilisés dans l’enquête évaluant le danger pour un enfant de rester dans sa famille.

À la PJJ (protection judiciaire de la jeunesse), ils prennent en charge les enfants placés par la justice, ainsi que les adolescents délinquants. Ils les accompagnent en thérapie, dans leur famille ou dans les centres éducatifs et les foyers.

En prison, les psychologues proposent aux détenus un soutien thérapeutique et réalisent des bilans psychologiques de personnalité. D’autres soutiennent les personnels de prison ou travaillent à la réinsertion sociale.

La police, la gendarmerie, l’armée et les sapeurs-pompiers recrutent également des psychologues pour aider les agents à surmonter les traumatismes ou les former à la prise en charge psychologique.

Quels débouchés ?

Entre les prisons et la PJJ, le ministère de la Justice représente un gros recruteur de ce secteur. Pour devenir fonctionnaire titulaire de son poste, il faut passer un concours, très sélectif. La création de centres de déradicalisation génère également des postes.

Ressources humaines : le psy entre dans les entreprises

exercer ?

Les entreprises font de plus en plus souvent appel à des psychologues du travail pour sensibiliser leurs salariés aux risques psychosociaux, à la gestion du stress et au burn-out. Les psychologues peuvent également exercer dans les ressources humaines, sans toujours avoir l’intitulé de psychologue. On les retrouve comme chargé de ressources humaines, chargé de recrutement, responsable de la gestion des carrières et de la formation du personnel…

Dans les écoles du paramédical et les centres de formation du social, les psychologues peuvent partager leur connaissance de la psyché humaine en formant des étudiants ou des salariés en entreprise. Ces formations consistent souvent en des missions ponctuelles.

Quels débouchés ?

Les débouchés sont multiples car on trouve des psychologues dans des entreprises de tout secteur d’activité : industrie, services, sport (comme psychologue du sport ou préparateur mental) et transports (entretiens pour la suspension du permis de conduire, prévention).

Quelques-uns exercent aussi dans la publicité ou la communication, où leur connaissance du fonctionnement humain leur permet de créer des messages efficaces.

Ils sont aussi recrutés par des centres de bilans de compétences, des organismes de formation et d’aide à l’insertion professionnelle.