Aller au contenu

5 étapes pour mon parcours
vers l’enseignement supérieur

Réussir en licence

Quiz université : les vraies-fausses idées sur la fac

Publication : 3 février 2021

Rythme de travail, durée des formations, examens, stages… l’université évolue mais certaines idées reçues sur les études universitaires persistent ! Testez vos connaissances sur la fac en répondant à ce quiz.

"À l’université, je ne serai plus obligé d’aller en cours."

Vrai Faux

Vrai et faux. Contrairement au lycée, les absences sont moins contrôlées. En général, la présence aux cours dits TD (travaux dirigés) est obligatoire, mais pas forcément en CM (cours magistraux). Pour réussir aux examens, il est cependant conseillé d’assister à tous les cours.

"En licence, je travaillerai moins qu’au lycée."

Vrai Faux

Faux. Comparé à l’année de terminale, vous aurez moins d’heures de cours. Mais, à l’université, vous devrez travailler de votre propre initiative, très régulièrement, en gérant vous-même votre temps. Donc, ce n’est pas parce que vous avez peu de cours que vous travaillez moins !

"Si je m’inscris en fac, ce sera pour des études longues."

Vrai Faux

Vrai et faux. En licence, vous vous lancez en théorie dans 5 ans d’études après le bac (correspondant au cursus licence-master). Mais l’université propose aussi des formations plus courtes, par exemple la préparation d'un DEUST en 2 ans ou d'un BUT en 3 ans au sein d’un IUT (rattaché à la fac) ou d’une licence professionnelle. Celle-ci est généralement préparée en 1 an après un bac + 2.

(À noter : à partir de la rentrée 2021 : quelques-unes seront préparées en 3 ans après le bac - avec admission sur Parcoursup - ou en 2 ans après un bac + 1).

"Les cours ont lieu dans des amphis surchargés."

Vrai Faux

Vrai et faux. Cela dépend beaucoup de la filière choisie. De plus, la formation passe aussi par des travaux dirigés et des travaux pratiques en petits groupes, des enseignements numériques, des mises en situation professionnelle et des projets individuels ou collectifs sur un même objet d’étude.

"À l’université, je serai livré à moi-même."

Vrai Faux

Faux. Aujourd’hui, il existe des aides concrètes proposées à chaque étudiant. En 1re année de licence, vous pourrez ainsi bénéficier du soutien d’un enseignant référent, ainsi que d’un tuteur, c’est-à-dire un étudiant aguerri qui vous aidera à travailler les cours et vous donnera des conseils.

"À la fac, je pourrai réviser juste avant les examens."

Vrai Faux

Faux. S’il existe encore des examens de fin de semestre, les universités doivent privilégier une évaluation continue permettant une acquisition progressive tout au long de la formation. Vous aurez donc intérêt à travailler tout au long de l’année.

"On peut aimer une matière au lycée et pas à l’université."

Vrai Faux

Vrai. Certaines matières abordées au lycée ne sont pas enseignées de la même façon à l’université (les langues, les sciences...). En licence, les cours sont souvent approfondis. Mieux vaut vous renseigner sur le contenu des UE (unités d’enseignement) avant de composer votre programme de cours.

"Si je me trompe de voie, je vais perdre une année."

Vrai Faux

Faux. Les étudiants de licence qui le souhaitent peuvent se réorienter après le 1er semestre ou en fin d’année, dans une autre licence au sein de la même université, ou bien dans une autre formation (comme un BTS) et un autre établissement (par exemple une école). La condition : réagir dès que les premières difficultés apparaissent.

"À la fac, on ne fait pas de stage."

Vrai Faux

Faux. L’université permet aux étudiants d’effectuer des stages dès la licence. C’est encore plus le cas en master, puisque les étudiants doivent effectuer un stage de fin d’études. Même si le stage n’est pas obligatoire dans certaines formations, il est de plus en plus conseillé par les universités.

"La formation universitaire est générale."

Vrai Faux

Vrai et faux. Si la 1re année de licence est souvent pluridisciplinaire, dès la 2e année, et surtout en 3e année, vous pourrez structurer votre parcours en disciplines "majeures", "mineures" et enseignements optionnels. Cela vous permet de vous spécialiser de manière progressive.